Qui suis-je ?

Une passion, une vocation, un métier

Cavalier western depuis toujours, ancien guide de tourisme équestre en Polynésie, la conception et l’entretien de mon matériel m’ont toujours attiré.

C’est au cours d’un voyage en Australie que j’ai découvert la sellerie western professionnelle.

Mais c’est avec Charles Leroy Dennis, sellier à Bishop, Californie, que je suis allé me former à la sellerie western en 1993.

C’est après avoir obtenu une équivalence de maître sellier en Bavière que j’ai ouvert mon premier atelier à Munich en 1995.

En 2000, ma famille et moi nous installons au Carla Bayle, en Ariège.

 

Une exigence de tradition et de qualité

Mes différentes expériences m’ont appris à élaborer des méthodes et des solutions alliant tradition et esthétique, répondant aux demandes d’efficacité et de solidité d’une clientèle exigeante, tant parmi les cavaliers amateurs que professionnels.

 

J’utilise exclusivement des cuirs pleine fleur de haute qualité, principalement à tannage végétal ou au chrome, que je choisis moi-même chez les tanneurs ou les négociants et que je travaille selon des techniques traditionnelles et éprouvées.

Ma quincaillerie et ma bouclerie, en cuivre, laiton, bronze, argentan ou acier inox, et mes fils de lin ou de polyester, sont également choisis avec soin.

 

Je pratique enfin la décoration sur cuir avec poinçons et matoirs, me permettant de réaliser des décorations géométriques ou florales selon la méthode traditionnelle américaine.

Cette méthode est l’héritière des techniques du cuir repoussé pratiquées en Europe au fil des siècles et parvenues aux Amériques via l’Espagne et le Mexique.